PHS
Programme handicaps et sociétés
Programme Handicaps et Sociétés - EHESS
190 avenue de France
75013 PARIS - FRANCE

séminaires

Handicap, exercice des droits et participation : entre contraintes et accompagnement

Emmanuelle Fillion, maître de conférences MSSH-EHESP
Jean-François Ravaud, directeur de recherche à l’INSERM

3e jeudi du mois de 13 h 30 à 16 h30

 bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris,

du 20 octobre 2016 au 15 juin 2017.

 

Ce séminaire conjoint EHESS-EHESP s’inscrit dans le cadre des activités de la Maison des sciences sociales du handicap et du Collectif CONTRAST. Il vise à développer une réflexivité partagée entre des chercheurs en sciences sociales et des acteurs des champs du handicap, de la santé et de la santé mentale, et du médico-social sur les droits et capacités – civile et politique – des personnes en situation de handicap.

Dans le cadre du séminaire sur les mobilisations du droit et des droits dans le champ de la santé et du handicap initié depuis deux ans, nous avons mis en évidence l’impact du référentiel des droits fondamentaux de la personne dans ces domaines. Nous voulons poursuivre désormais en collaboration avec le collectif CONTRAST en nous penchant plus précisément sur les déclinaisons concrètes de ces droits, pris entre contraintes et accompagnement, qui s’exercent de manière complexe.

Alors que les cadres juridiques national et supra-national ont considérablement évolué ces dernières années (cycle législatif de la démocratie sanitaire, développement du droit de la non-discrimination, Convention  de l’ONU pour les droits des personnes handicapées et fondamentalisation de la capacité juridique), les conséquences effectives de ces transformations restent encore peu connues, et les conditions mêmes d’exercice des droits des personnes en situation de handicap restent peu explorées.

La question des droits fondamentaux – associée à la lutte contre les discriminations – reconfigure en effet sensiblement les collectifs de personnes handicapées, leur répertoire d’action : elle agit aussi en retour sur le législateur, les professionnels et le champ sanitaire et médico-social dans son ensemble. En témoigne notamment l’adoption de lois depuis le début des années 2000 qui font de l’égalité, de la participation sociale et de la citoyenneté le cœur de leur intervention.

Les personnes subissant des limitations dans leurs activités ont-elles réellement le choix de leur lieu de vie, de leur vie relationnelle, de leur accompagnement ? Les obligations des employeurs en matière d’emploi des personnes handicapées ont-elles modifié en profondeur la participation des personnes handicapées à la vie des entreprises ? Les acteurs du soin et de l’accompagnement prennent-il davantage en compte les choix des personnes ? Les freins, les barrières, les contraintes restreignant l’exercice de leurs droits fondamentaux sont-ils les mêmes pour une personne en fauteuil roulant, une personne âgée dépendante ou un adulte suivi en psychiatrie ? Les questions se multiplient sans qu’aucune réponse ne s’impose d’emblée.

Le séminaire cherchera à s’interroger sur les effets des recompositions des règles juridiques relatives à la participation des personnes en situation de handicap à la vie sociale, sur les « conditions capacitaires » de cette participation, et sur l’imbrication effective complexe entre logique des droits sociaux, des droits civils, et des droits relatifs aux discriminations, dans l’exercice de la citoyenneté. Il s’intéressera tout particulièrement au domaine de la santé mentale, et à toutes les situations où les possibilités qu’ont les personnes d’exercer leurs droits sont contestées en raison de fonctionnements psychiques, cognitifs, ou comportementaux disqualifiés par l’environnement ou par des instances juridiques.

 

Dates des séances:

  • Jeudi 20 octobre 2016 : salle du conseil A

Les enjeux de « participation » dans les contextes de grande vulnérabilité.

Iulia Taran (Centre Max Weber-Capdroits ) présentera des éléments de littérature sur le domaine de la participation et de la citoyenneté dans le domaine du handicap ;

Sébastien Frutieaux (association Dignités) interviendra autour de la fondation et du développement de cette association, qui rassemble des citoyens accueillis en centres d’hébergement et de réinsertion sociale, centres d’hébergement d’urgence, pensions de famille et à la rue.

Marion Carrel (Université Lille 3, CEMS) interviendra sur l’expérience d’ATD Quart Monde autour des universités populaires et du croisement des savoirs.

Jeudi 24 novembre 2016 : salle 2

Jeudi 15 décembre 2016 : Salle 1

Jeudi 19 janvier 2017 : salle du conseil A

Jeudi 16 février 2017 : salle 1

Jeudi 16 mars 2017 : salle 1

Jeudi 20 avril 2017 : salle 1

Jeudi 18 mai 2017 : salle 1

Jeudi 15 juin 2017 : salle 1

 

Contacter les enseignants: fillion(at)vjf.cnrs.fr, ravaud(a)vjf.cnrs.fr, benoit.eyraud(a)ish-lyon.cnrs.fr

Site de l’EHESS

 

 

 

École et Handicap

          Isabelle Ville, directrice d’études à l’EHESS, directrice de recherche à l’INSERM

         Jean-Sébastien Eideliman, maître de conférences à l’Université Lille-III 

         Sarra Mougel, maîtresse de conférences à l’Université Paris-Descartes 

2e et 4e jeudis du mois de 17 h à 19 h (salle 7, 105 bd Raspail 75006 Paris)

du 27 Octobre 2016 au 8 juin 2017


Les liens entre l’institution scolaire et le handicap ont longtemps été pris dans un débat entre les tenants d’une approche par la médicalisation de l’échec scolaire et ceux qui mettaient davantage l’accent sur les lents progrès de l’intégration scolaire des enfants handicapés. Ce séminaire reprend la question de l’articulation entre école et handicap à partir de travaux empiriques récents, tout en gardant à l’esprit ces débats théoriques fondateurs. La reconnaissance d’un handicap peut aujourd’hui conduire à éloigner l’enfant d’une scolarité ordinaire ou au contraire à l’y maintenir. Cette alternative n’est pas mécaniquement liée à la nature ou à la gravité des troubles, mais à la manière dont les problèmes à l’origine du handicap sont négociés entre différents acteurs, principalement les familles et différents professionnels (de l’éducation, de la santé, de l’action sociale …). Nous chercherons à comprendre comment ces négociations sont menées et comment s’articulent la qualification des troubles, les décisions de scolarisation et le recours à d’autres formes de prises en charge ou de traitement, reprenant ainsi autour du terrain particulier qu’est l’école une partie des questionnements initiés par R. Emerson et S. Messinger dans leur programme d’analyse d’une « micro-politique des troubles », permettant de faire le lien entre sociologie politique, sociologie de la famille et sociologie de la santé.


 Programme des séances :

 

  •  Jeudi 27 octobre 2016

Monique Vial (Historienne, INRT)

Histoire de l’éducation spéciale en France : retour sur un parcours de chercheur

 

  • Jeudi 10 novembre 2016

Michel Chauvière (Sociologue, CNRS-CERSA)

Les conséquences présentes des représentations des troubles et des jeux d’acteurs lors de l’invention de l’enfance inadaptée dans les années 1940.

 

  • Jeudi 24 novembre 2016

Isabelle Ville (Sociologue, EHESS, CERMES3) et Gil Bellis (Démographe, INED)

Modalités de scolarisation et participation à la vie scolaire des élèves en situation de handicap

 

  •  Jeudi 8 décembre 2016

Brigitte Belmont (Sociologue, Université Paris Descartes, CERLIS) et Aliette Vérillon (Sociologue, Université de Provence, INRP)

École et handicap : Parcours de recherche, recherches-action et formations »

 

  • Jeudi 12 janvier 2017

Diane Bedoin (Sociologue, Université de Rouen, ESPE, CIRNEF)

Enjeux identitaires et sociaux de l’accueil de jeunes enfants en situation de handicap à l’école maternelle.

 

  •  Jeudi 26 janvier 2017

Esteban Radiszcz (Psychologue, Université du Chili, LaPSoS)

Des psychologues à l’école. Collaboration et conflit dans les équipes chargées du handicap en milieu scolaire à Santiago du Chili.

 

  •  Jeudi 23 février 2017

Matthieu Laville (Docteur en sciences de l’éducation, Université de Caen, CERSE)

L’enseignant référent, cheville ouvrière des parcours de scolarisation des jeunes en situation de handicap.

 

  •  Jeudi 9 mars 2017

Claude Martin (Sociologue, CNRS, CRAPE) et Céline Rothé (Sociologue, CRAPE)

Troubles psychiques lors du passage à l’âge adulte : manifestations dans le milieu ordinaire et scolaire

 

  • Jeudi 23 mars 2017

A préciser

 

  • Jeudi 30 mars

Godefroy Lansade (Anthropologue, EHESS, Centre Norbert Elias)

« La vision des inclus » : Ethnographie d’un dispositif d’inclusion scolaire à destination d’adolescents et jeunes adultes désignés handicapés mentaux

 

  •  Jeudi 27 avril 2017

Melaine Cervera (Sociologue, PHS, EHESS) et Audrey Parron (Sociologue, Université de Toulouse, UTJ2)

Parcours institutionnels des jeunes accompagnés en Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique : les partenariats avec l’école et les parcours d’inclusion scolaire.

 

  •  Jeudi 11 mai 2017

Sophia Rosman (Sociologue, INSERM, CERMES3) et Isabelle Ville (Sociologue, EHESS, CERMES3)

Les défis de l’école inclusive : ethnographie d’un dispositif complexe.

 

Contacter les enseignants: jean-sebastien.eideliman(a)univ-lille3.fr, isabelle.ville(a)ehess.fr

Site de l’EHESS