PHS
Programme handicaps et sociétés
Programme Handicaps et Sociétés - EHESS
190 avenue de France
75013 PARIS - FRANCE

Yann CANTIN

Email : yann.cantin (at) ehess.fr

Titre et résumé de la thèse :

Les sourds-muets de la Belle Epoque, une communauté en mutations

A la belle époque, une communauté est traversée par de profonds changements : structurels, culturels et institutionnels. En effet, depuis la décision prise par le congrès de milan de bannir la langue des signes des écoles de sourds-muets en 1880, les nouvelles générations semblent avoir des préoccupations radicalement opposées aux générations précédentes. Cette évolution de préoccupations entraîne de changements si profonds que le visage de cette communauté en 1925 est si différent de celle qu’elle présente en 1880. Mais, la difficulté est de cerner ce qui fait structurer cette communauté, et de voir si le terme ‘communauté’ s’applique bien dans ce cas. Pourquoi ce basculement d’opinion vis-à-vis la langue des signes? Quel a été l’impact du changement de la méthodologie d’enseignement au sein des écoles, et donc, au sein de cette communauté? Ainsi, si l’impact est profond, quels changements a-t-il induit au sein de cette communauté? Le projet de thèse repose sur plusieurs points : l’éducation avec l’interdiction de la langue des signes dans les écoles, le militantisme avec les tentatives de restaurer la langue des signes dans les écoles justement, l’impact sur les professions exercées, et donc, sur la place des artistes sourds-muets. Ensuite, une étude sur le rôle des familles, plus particulièrement sur les familles où toutes les personnes sont sourdes, est nécessaire dans la transmission de la langue, les évolutions de la presse qui est fortement liée avec le militantisme, et enfin, le rôle du sport dans la préservation de la langue des signes.

Directeur de thèse : Gerard Jorland (EHESS – CRH)

Institution de rattachement : EHESS/CRH

Discipline : Histoire

Statut : Doctorant

Financement : Bourse doctorale du CNRS